La vie de couple en résidence

Ensemble, encore et toujours


Il y a longtemps, ils ont fait le vœu de s’aimer et de se chérir pour le meilleur et pour le pire, dans la santé et dans la maladie, jusqu’à ce que la mort les sépare.

Si Pauline et André ainsi que Monique et Guy parviennent aujourd’hui à tenir leur promesse, c’est non seulement parce que leur l’amour est inébranlable, mais aussi parce qu’ils ont trouvé aux Résidences Floralies un havre de paix où ils peuvent toujours veiller l’un sur l’autre. Voici leurs histoires…

Pauline et André

Le 18 mai dernier, André Giroux et sa femme Pauline Poirier fêtaient leur premier anniversaire à la Résidence Floralies de Lachine. Il y a cinq ans, le couple décidait de vendre leur demeure du quartier Rosemont-Petite-Patrie pour s’établir dans un appartement. Or, après trois ans, une série de mauvaises chutes subies par Pauline les ont contraints à chercher un endroit où elle pourrait récupérer de ses importantes blessures. « Nous souhaitions un milieu où elle serait en sécurité si d’autres accidents survenaient, mais où l’on pourrait rester ensemble. Dans notre entourage, j’ai vu beaucoup de couples être séparés dans ce genre de circonstances, et il n’était pas question que cela nous arrive », explique M. Giroux, âgé de 85 tout comme son épouse.

C’est en retenant les services d’une entreprise d’accompagnement dans la recherche d’une résidence que le couple a été dirigé vers les Résidences Floralies :

Nous avons visité plusieurs endroits qui ne correspondaient pas du tout à ce que l’on désirait. Mais dès qu’on a mis les pieds aux Résidences Floralies pour une première visite, le lieu nous a immédiatement plu. La tranquillité, la propreté, le respect et le calme des employés… tous ces aspects ont été très rassurants pour nous. En plus, cet emplacement nous rapprochait de notre fille habitant Pierrefonds. 

– André Giroux, résident de 85 ans

Comme M. Giroux est autonome, mais que ce n’est pas le cas de sa femme qui requiert davantage de soins et de supervision, les conjoints ne logent pas dans la même chambre. Ce qui ne les empêche toutefois pas de passer une grande partie de leurs journées ensemble. « Savoir qu’elle reçoit tous les soins que nécessite sa condition nous sécurise beaucoup. Et je ne suis pas bien loin : je loge deux étages au-dessus d’elle. Le matin, je vais la rejoindre et je demeure auprès d’elle 14 heures, dans le calme. Je veux profiter au maximum de la présence de mon épouse pendant que c’est encore possible. On ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Et cette tranquillité faisait partie de nos principales conditions lors de notre recherche de résidence. Et comme nous n’avons pas l’intention de déménager à nouveau, il était primordial pour nous d’habiter un endroit qui pourrait continuer de nous accueillir, peu importe notre état de santé. »

 

Monique et Guy

Bien que pour le moment Monique Poirier et son mari Guy Bouchard soient encore autonomes, il était également primordial pour eux de s’établir dans un lieu où ils se sentiraient en sécurité. « Je suis âgée de 87 ans et mon époux a 91, précise Mme Poirier. Nous sommes en forme, mais nous savons que si des problèmes se présentent, nous obtiendrons l’encadrement adéquat. La formule évolutive des Résidences Floralies nous convient donc parfaitement. »

Le couple bénéficie de cette tranquillité d’esprit depuis qu’il s’est installé à l’établissement de LaSalle, il y a un peu plus de six mois maintenant. « Il y a environ deux ans, nous avons commencé à songer à vendre notre maison et à déménager, se souvient Mme Poirier. Nous habitions dans Verdun, et c’était important pour nous de ne pas trop nous éloigner afin de conserver nos habitudes de vie. Ainsi, nous voulions avoir facilement accès à des commodités comme une épicerie, une banque et une pharmacie. J’ai toujours été une grande marcheuse et cela n’a pas changé : chaque jour, je vais me promener dans le quartier pour faire mes courses. »

La transition entre leur demeure et leur nouveau lieu de vie s’est effectuée en douceur, car le couple a pu faire de leur appartement, un 4 et demi, un endroit à leur image :

Comme les pièces sont spacieuses, nous avons pu garder plusieurs de nos meubles. J’ai encore ma pièce de travail où j’ai mon clavecin, mon bureau et ma bibliothèque. Notre logement des Résidences Floralies correspond parfaitement à notre façon de vivre. 

– Monique Poirier, résidente de 87 ans

L’été, les époux passent beaucoup de temps dans la grande cour de la Résidence Floralies LaSalle où ils se plaisent, par exemple, à faire un brin de lecture. « Cela remplace en quelque sorte les vacances que nous prenions autrefois à la campagne et qui ne sont plus possibles en raison de nos conditions. Mon mari a plus de mal à se déplacer maintenant » relate-t-elle.

Si le matin et le midi, Mme Poirier et son mari prennent leur repas dans leur appartement, il en va autrement du souper. « Nous profitons chaque soir des repas servis dans l’aire commune. Cela représente moins de préparation, de vaisselle et d’emplettes à faire. Pour nous, il s’agit d’un gros plus ! », avance l’ancienne enseignante.

Chaque matin, une infirmière visite par ailleurs le couple pour s’assurer que tout va bien, et il en va de même le soir. « Nous sommes encore indépendants, mais nous savons que peu importe ce qui nous arrive, nous sommes entre bonnes mains. Cette confiance et cette tranquillité d’esprit sont extrêmement précieuses pour nous », conclut Mme Poirier qui, de toute évidence, s’est rapidement sentie à la Résidence Floralies LaSalle comme chez elle.

 
 
 

Ode à un vieux couple

La grande auteure et dramaturge québécoise Fanny Britt rend ici un hommage aussi touchant que drôle sur le fait de vieillir en couple.

Écoutez-la dans ce segment de l’émission de radio Plus on est de fous, plus on lit ! à Radio-Canada : on vous met au défi de ne pas verser une petite larme !

Pour entendre son témoignage, simplement cliquer ici :

Ode à un vieux couple
 
 

Quand l’art fait du bien


Par un lundi après-midi, au deuxième étage de la Résidence Floralies de LaSalle, Benoît Hébert rassemble un groupe de résidents et […]

Lire la suite

Pour une transition harmonieuse


Un choix difficile À 89 ans, Monique Boissy réside à la Résidence Floralies de LaSalle depuis maintenant près de 12 ans. Si […]

Lire la suite

Aimer jusqu’au bout


Par amour pour Gertrude Gertrude Brouillette vient de célébrer son 95e anniversaire à la Résidence Floralies de  LaSalle. Pour l’occasion, toute la […]

Lire la suite

Bien manger pour mieux vieillir


« Parfois, un élément déclencheur comme un changement de routine ou une circonstance de la vie (un deuil, une dépression, un […]

Lire la suite

Je t’aide, moi aussi !


Chaque année depuis 2014, environ 75 élèves de sixième année de l’école Children’s World Academy s’engagent dans une action bénévole à […]

Lire la suite

Les différents visages de l’abus envers les aînés


Julie Charbonneau avoue qu’elle n’y connaissait alors rien à la problématique de la maltraitance qui n’avait pas été abordée lors de […]

Lire la suite

Donner du temps un peu, beaucoup… passionnément


« Le moment décisif a été le visionnement d’un reportage sur l’action bénévole des Petits Frères, raconte la conseillère financière de […]

Lire la suite

Alzheimer : la vie de famille bouleversée


Troubles de la mémoire, désorientation… La maladie de Bernadette Couture s’est déclarée à 81 ans. « À 80 ans, ma mère […]

Lire la suite
Une démarche facile en 3 étapes

contactez-nous

Vous souhaitez obtenir de l’information sur nos solutions d’hébergement ?

 

Sans aucun engagement de votre part, prenez un rendez-vous avec l’une de nos deux directrices générales :

 

Résidence Les Floralies Lachine
Lucie Morissette | directrice générale
luciemorissette@residencesfloralies.qc.ca
514 637-0005

 

Résidences Les Floralies Lasalle
Anne Marcil | directrice générale
amarcil@residencesfloralies.qc.ca
514 363-1818

visitez une résidence

Accueilli par les directrices générales des Résidences Floralies, vous bénéficierez d’une visite personnalisée qui vous permettra de découvrir, en toute transparence, nos solutions d’hébergement : autonome, semi-autonome, répit et convalescence, et CHSLD.

 

Elles se feront un plaisir de prendre le temps de répondre à toutes vos questions, afin de trouver le type d’hébergement qui est le mieux adapté à vos besoins et à votre condition.

prenez une décision

En terminant votre visite, nous vous remettons une pochette d’information ainsi qu’un profil de vie personnalisé.  Ces documents vous permettront de guider votre réflexion et de prendre une décision éclairée quant à vos futurs projets de vie.

 

Et, bien sûr, nous demeurerons en tout temps disponibles pour toute question ou information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin par la suite.

  • Abonnez-vous à notre infolettre