Avr 02

L’employée du mois de mars

PHOTO principale

JENNY ROSE FERRER – l’entraide intergénérationnelle

Dans son pays, les Philippines, ce sont les familles qui prennent sous leurs ailes leurs parents vieillissants. En choisissant un métier de soins envers les personnes âgées, Jenny Rose Ferrer, préposée aux bénéficiaires, a voulu aider celles qui n’ont pas cette chance.

C’est d’abord la mère qui a immigré au Canada, suivi par le reste de la famille en mai 2010 : le père, ainsi que les sept enfants dont Jenny Rose est l’aînée. Ils habitent tous la même maison. « Je travaille et j’aide mes parents, explique la jeune femme de 27 ans. Mes frères et sœurs sont à l’école secondaire et au cégep. »

Celle qui avait complété deux des quatre années d’études en soins infirmiers en Asie du Sud-Est a d’abord étudié la langue française à son arrivée, puis s’est dirigée vers des études d’infirmière auxiliaire. Mais elle a échoué à l’examen par deux points, et ce, à deux reprises. « J’aime être préposée, mais j’aimerais encore mieux être auxiliaire ! Puisque j’ai manqué la troisième reprise parce que j’étais aux Philippines pour le mariage de mon frère, on m’a expliqué que ce n’était plus possible au Québec de le reprendre. » Or, la persévérante Jenny Rose n’a pas dit son dernier mot et entend bien réétudier pour réussir l’examen dans une autre province.

« Aux Philippines, on donne beaucoup d’amour et de soins aux aînés. Mes parents, mes frères et mes sœurs et moi avons pris soin de mes grands-parents qui sont restés à la maison. En choisissant ce métier, je voulais offrir l’aide et l’amour dont ils ont besoin et qu’ils ne reçoivent pas toujours de leurs proches. »

Ponctuelle et aidante

Sa nomination comme employée du mois est venue comme une belle surprise : « J’arrive toujours au travail très à l’avance et, lorsque j’ai de nouveaux collègues, je prends le temps de les aider et de leur expliquer comment travailler sur l’étage. J’imagine que c’est ce qui m’a valu d’être ainsi reconnue », dit la jeune femme qui s’est empressée de l’annoncer à sa mère.

Très aimée des résidents, Jenny Rose Ferrer travaille en rotations sur les différents étages. « Certains résidents qui m’affectionnent particulièrement demandent à ce que ce soit toujours moi qui s’occupe d’eux. Ce qui me réconforte, c’est que j’arrive à tous les revoir lors de mes rotations. Il y a notamment une dame au sixième étage qui est tellement heureuse lorsqu’elle me voit : elle dit qu’il n’y a que moi qui arrive à faire son lit de façon à ce que ses pieds restent sous les couvertures la nuit (rires) ! »

À propos de l'auteur

Une démarche facile en 3 étapes

contactez-nous

Vous souhaitez obtenir de l’information sur nos solutions d’hébergement ?

 

Sans aucun engagement de votre part, prenez un rendez-vous avec l’une de nos deux directrices générales :

 

Résidence Floralies Lachine
Caroline Lafleur | directrice générale
caroline.lafleur@residencesfloralies.qc.ca
514 637-0005

 

Résidences Floralies LaSalle
Maria Coppola | directrice générale
maria.coppola@residencesfloralies.qc.ca
514 363-8200

visitez une résidence

Accueilli par les directrices générales des Résidences Floralies, vous bénéficierez d’une visite personnalisée qui vous permettra de découvrir, en toute transparence, nos solutions d’hébergement : autonome, semi-autonome, répit et convalescence, et CHSLD.

 

Elles se feront un plaisir de prendre le temps de répondre à toutes vos questions, afin de trouver le type d’hébergement qui est le mieux adapté à vos besoins et à votre condition.

prenez une décision

En terminant votre visite, nous vous remettons une pochette d’information ainsi qu’un profil de vie personnalisé.  Ces documents vous permettront de guider votre réflexion et de prendre une décision éclairée quant à vos futurs projets de vie.

 

Et, bien sûr, nous demeurerons en tout temps disponibles pour toute question ou information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin par la suite.

  • Abonnez-vous à notre infolettre