temoignage madame reynard

Magaret Reynard

( habite à la Résidence Les Floralies Lasalle depuis 2014 )

Cela faisait plus de 45 ans que j’habitais Lasalle lorsque le triplex dans lequel je louais un appartement a été vendu, ce qui m’obligeait à déménager. C’est à ce moment que je me suis posé la question : au lieu de chercher un autre appartement, serait-ce le bon moment de regarder du côté des résidences pour aînés ?

Je me suis donc rendue à la Résidence Floralies Lasalle, et quelle belle surprise ce fut : j’ai découvert un endroit tellement chaleureux, convivial… et si propre ! Et quand ils m’ont montré cet appartement avec une vue magnifique, conçu pour une personne autonome, j’ai su immédiatement que j’y serais heureuse. J’avais trouvé mon nouveau chez-moi…

Lorsque j’ai emménagé, j’ai réalisé que j’étais en fait très isolée dans mon ancien appartement. Alors qu’ici, je rencontre des gens et je me suis fait plusieurs amis. Je peux donc tenter de relever enfin mon objectif de vie : apprendre le français !

Ce que j’apprécie également, c’est qu’il y a beaucoup d’activités : car vous savez, malgré mon âge honorable, je demeure très active. Il y a des jeux comme le bingo, le O.K.O., mais aussi des spectacles de musique et même des sorties en autobus pour aller au centre d’achats ou au cinéma. Je suis comblée !

Pour moi, c’était important de vivre dans un appartement autonome mais ce qui est bien, c’est de pouvoir désormais bénéficier de services que je n’avais pas avant. Et cela, grâce au personnel qui est vraiment exceptionnel : il essaie toujours de m’accommoder. Par exemple, je peux avoir de l’aide pour le ménage et la lessive, et même de l’assistance pour régler mes factures et ma comptabilité !

Enfin, le plus important est que je me sens toujours en sécurité : car bien que je sois totalement autonome, je sais qu’en cas de malaise, je peux tirer sur une simple corde pour alerter le personnel qui sera chez moi en quelques minutes. Il faut dire aussi que, chaque matin et chaque soir, quelqu’un vient s’assurer que je vais bien et que je n’ai besoin de rien.  Quoi demander de mieux ?