Sep 30

ZONE ROUGE : comme s’adapter à son nouveau milieu de vie ?

Savoir s’adapter à son nouveau milieu de vie, même en temps de pandémie, est primordial pour toute nouvelle personne qui arrive en résidence. Comment faciliter la transition en ces moments particuliers ? Nous en avons discuté avec Joanne Iasenza, conseillère en location aux Résidences Floralies.

À partir de demain, jeudi 1er octobre, Montréal sera en Zone ROUGE. Cette situation a eu pour effet de resserrer les mesures sanitaires en plus d’accroître la surveillance (voir plus bas les mesures sanitaires en vigueur).

Pour les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), les restrictions visent surtout les visites. Jusqu’à nouvel ordre, seuls les proches aidants qui ont reçu une formation peuvent rendre visite à leur proche, et ce, dans le respect des consignes de port de masque et de protection oculaire en tout temps.

Chaque personne qui entre à la résidence doit faire prendre sa température à son arrivée, et elle doit porter la visière(protection oculaire) ainsi que le masque propre qu’on lui remet : aucun masque de l’extérieur n’est accepté.

La pandémie a certes mis le Québec sur pause pendant quelques mois cette année, mais elle n’a pas empêché la vie de suivre son cours. Des familles dans le besoin de lieux d’hébergement pour leur proche aîné sont venues cogner aux portes des Résidences Floralies ces dernières semaines.

« Elles sont toujours rassurées lorsqu’elles voient que les mesures prises sont sévères, mentionne Joanne Iasenza (photo), Conseillère en location et Responsable marketing et communications interne/externe. Les nouveaux résidents doivent avoir réalisé un dépistage négatif dans les 48 heures avant leur arrivée, et ils doivent obligatoirement passer 14 jours dans une zone Tampon avant de pouvoir circuler. »

Mais comment les nouveaux résidents peuvent-ils s’adapter à leur nouveau milieu de vie dans de telles conditions ? Voici les conseils de Mme Iasenza :

 

1. Accueillir les émotions

« Ce que je dis toujours aux familles, c’est que les deux, trois ou quatre premiers jours sont souvent difficiles. Un déménagement occasionne habituellement de la confusion chez les personnes âgées. Le personnel fait tout en son pouvoir pour s’assurer qu’ils sont confortables, et une attention accrue est allouée à leur supervision. Les préposés ou infirmières aident les nouveaux résidents à nommer ce qui les inquiète ou les chagrine, et veillent à les rassurer. »

2. La stabilité

« Arriver dans une nouvelle résidence, c’est plonger dans l’inconnu : c’est devoir s’habituer à une multitude de nouvelles choses. La routine quotidienne aide beaucoup les nouveaux résidents à trouver des repères et à prendre leurs aises. Ce sont toujours les mêmes infirmières et préposés aux bénéficiaires qui sont sur les étages. Les résidents les appellent par leur prénom. Cette stabilité faire une réelle différence dans leur qualité de vie. »

3. Faire son nid

« Des meubles de base sont inclus dans les chambres des Résidences Floralies, mais on encourage les familles à décorer les chambres, à ajouter quelques meubles, cadres et photos personnelles afin de les rendre plus chaleureuses. Cela contribue à ce que les résidentes se sentent plus rapidement comme à la maison. Pour les éléments décoratifs, seuls les tapis sont à proscrire pour des raisons de sécurité. »

4. S’accorder du repos

« Les premiers jours qui suivent leur admission, on encourage les résidents à se reposer. De toute façon, ils sont obligés de rester dans leur chambre pour l’isolement de 14 jours. C’est donc un excellent moment pour refaire le plein d’énergie, surtout après le stress lié au déménagement. »
5. Sortir de sa coquille

« Lorsque l’isolement est terminé et qu’ils commencent à être plus confortables, nous encourageons les résidents à prendre part aux activités des loisirs. Aller écouter le chanteur ou faire de la zoothérapie, par exemple. »

6. Garder contact

« On encourage les familles à rester en contact avec leur proche régulièrement. À rester présents, non seulement dans les premiers jours et semaines suivant le déménagement, mais aussi par la suite : par téléphone ou par le service de visioconférences offert par la résidence, notamment. C’est important de prendre des nouvelles pour voir où leur proche est rendus, de passer le voir (pour les aidants naturels)…et surtout, de le rassurer. »

 

À propos de l'auteur

Une démarche facile en 3 étapes

contactez-nous

Vous souhaitez obtenir de l’information sur nos solutions d’hébergement?

 

Joanne Iasenza
Conseillère en Location
jiasenza@vivaltocanada.ca
1 438 396-6121

 

Pour contacter nos directrices générales :

Résidence Floralies Lachine
Tram Nguyen | directrice générale
tnguyen@residencesfloralies.qc.ca
514 637-0005

 


Résidences Floralies LaSalle

Marie Rose Nkurunzia | directrice générale
marie.nkurunziza@residencesfloralies.qc.ca
514 363-8200

visitez une résidence

Accueilli par la conseillère en location des Résidences Floralies, vous bénéficierez d’une visite personnalisée qui vous permettra de découvrir, en toute transparence, nos solutions d’hébergement : autonome, semi-autonome, répit et convalescence, et CHSLD.

 

Elles se feront un plaisir de prendre le temps de répondre à toutes vos questions, afin de trouver le type d’hébergement qui est le mieux adapté à vos besoins et à votre condition.

prenez une décision

En terminant votre visite, nous vous remettons une pochette d’information ainsi qu’un profil de vie personnalisé.  Ces documents vous permettront de guider votre réflexion et de prendre une décision éclairée quant à vos futurs projets de vie.

 

Et, bien sûr, nous demeurerons en tout temps disponibles pour toute question ou information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin par la suite.

  • Abonnez-vous à notre infolettre