Zoothérapie : pour contrer l’isolement des aînés

THÉRAPIE ASSISTÉE PAR LE CHIEN – 

Les visites de Nathalie Kazan à la Résidence Floralies de LaSalle passent rarement inaperçues : c’est que l’intervenante en zoothérapie arrive toujours accompagnée de deux gentils toutous en laisse, foulards bleus autour du cou. Des toutous ? Plutôt des chiens rigoureusement sélectionnés et entraînés pour assister les intervenantes en zoothérapie.

Dans la vie de tous les jours, Nathalie Kazan est psychoéducatrice. Mais elle a été interpellée par la mission de l’organisme Zoothérapie Québec qui utilise l’assistance du chien pour améliorer la santé et le bien-être des gens. « Mon objectif lorsque je visite la Résidence Floralies LaSalle, c’est d’améliorer ou de maintenir le potentiel cognitif, social, psychologique ou physique des résidents en perte d’autonomie », explique-t-elle.

À son arrivée, l’intervenante rencontre la responsable de l’étage afin de savoir si certains résidents vont moins bien ou sont nouvellement arrivés. Elle intervient ensuite de manière individuelle en visitant les résidents dans le besoin, chambre par chambre.  « Avant même de me dire bonjour, les résidents vont vers l’animal, raconte Mme Kazan. Ils sourient, ils sont contents. C’est ma porte d’entrée pour établir un lien de confiance, engager une discussion avec eux. Par exemple : ont-ils déjà eu des animaux ? Ils vont toucher les chiens, les caresser, comparer leur apparence…»

Après sa tournée des chambres, elle se dirige au salon de l’étage pour une intervention de groupe. À titre d’exemple, un jeu de lancer de la balle permet aux résidents d’interagir, de socialiser et d’entrer en relation avec l’autre. Ses interventions avec les chiens visent différents objectifs parmi lesquels briser l’isolement, faciliter l’adaptation à un nouveau milieu, diminuer l’angoisse, ou encore stimuler les capacités cognitives, sensorielles, motrices ou affectives des personnes âgées.

Meilleur ami de l’homme

C’est bien connu, le chien n’a pas son pareil pour amuser, réconforter et accompagner l’homme. Particulièrement les chiens de zoothérapie qui sont naturellement attirés à aller vers les gens et qui acceptent de se faire prendre et de se faire cajoler. « Leur évaluation est en continu, car on veut s’assurer qu’ils sont en santé et qu’ils aiment aller vers les gens. Au même titre que les chiens Mira, les chiens de zoothérapie travaillent, doivent garder leur concentration et répondre aux commandements. »

Nathalie Kazan n’a jamais eu de problème avec un chien, mais doit parfois composer avec des situations cocasses. « Max, un golden retriever plutôt paresseux est parfois difficile à convaincre de se lever. Je mets donc les résidents à contribution pour trouver une astuce qui le ferait bouger : ils essaient alors de le motiver. Et si on lui donnait des croquettes ?, suggère l’un. Et hop ! Max accepte de se lever. Je tourne la situation à l’humour et sollicite leurs capacités cognitives par la même occasion. »

Nathalie Kazan se souvient particulièrement d’un moment passé avec une résidente qui l’avait particulièrement émue. « Je suis allée la voir dans la chambre et elle a vécu un moment affectueux avec le chien. Elle m’a dit:  » C’est la plus belle visite que j’ai eue jusqu’à maintenant ! « , en me faisant un grand sourire. Ça m’a beaucoup touchée. On voit à quel point le chien peut être significatif et faire du bien en venant combler un manque ou un vide. »

 

Les activités de zoothérapie avec l’intervenante Nathalie Kazan ont lieu tous les deuxième et quatrième mardis du mois, à 9 h 30 au deuxième étage et à 10 h 10 au cinquième étage de la Résidence Floralies LaSalle. À Lachine, c’est l’intervenante Emmanuelle Vachon qui visite les résidents des premier et deuxième étage tous les premier et troisième lundis du mois à 14 h 30.

Photo ci-dessus : Mariette Foisy, une résidente de 94 ans, s’amuse avec Zeus, un chihuahua de 5 ans, en compagnie de Nathalie Kazan.

Une démarche facile
en 3 étapes

01

Contactez-nous

Vous souhaitez obtenir de l’information sur nos solutions d’hébergement? Contactez notre conseiller en hébergement :
1 438 396-6121
bienvenue_welcome@residencesfloralies.qc.ca

Pour contacter nos directrices générales :

Résidence Floralies Lachine
Guylaine Lapierre | directrice générale
guylaine.lapierre@residencesfloralies.qc.ca
1 514 637-0005

Résidences Floralies LaSalle
Marie Rose Nkurunzia | directrice générale
marie.nkurunziza@residencesfloralies.qc.ca
1 514 363-8200

02

Visitez une résidence

Accueilli par la conseillère en location des Résidences Floralies, vous bénéficierez d’une visite personnalisée qui vous permettra de découvrir, en toute transparence, nos solutions d’hébergement : autonome, semi-autonome, répit et convalescence, et CHSLD.

Elles se feront un plaisir de prendre le temps de répondre à toutes vos questions, afin de trouver le type d’hébergement qui est le mieux adapté à vos besoins et à votre condition.

03

Prenez une décision

En terminant votre visite, nous vous remettons une pochette d’information ainsi qu’un profil de vie personnalisé. Ces documents vous permettront de guider votre réflexion et de prendre une décision éclairée quant à vos futurs projets de vie.

Et, bien sûr, nous demeurerons en tout temps disponibles pour toute question ou information complémentaire dont vous pourriez avoir besoin par la suite.